kosmolitt // Microfictions// Bobby.J.Bob rue Darcy

kosmolitt // Microfictions// Bobby.J.Bob rue Darcy dans Bobby .J. Bob bobby.j.bob_2

 Arf, ici Bobby, Bobby .J. Bob en direct de la rue Darcy, près de la station Saint-Fargeau, mais enfin, pour être parfaitement honnête, je pourrais être en direct de n’importe où dans Paris pour l’affaire qui nous occupe aujourd’hui, car je me renouvelle, aujourd’hui, nous faisons dans la découverte animalière, moi, Bobby .J. Bob, reporter-chien devant l’éternel, j’explore pour vous un des mystères de Paris, la faune des gouttières.

Elle est discrète, elle est moussue, elle se tapie dans l’ombre humide de ces canaux aériens, la faune des gouttières est la plupart du temps inconnue des plus parisiens parmi les parisiens. Me voilà prêt, je suis en haut d’un toit, rue Darcy. Avant de me jeter dans la gouttière, je regarde une dernière fois le panorama qui s’offre à moi : la superbe étendue du réservoir de Ménilmontant, Gina-Grasse restée au bas de l’immeuble pour cause d’obésité vertigineuse, j’aperçois d’ici la Baronne Lili qui promène son derrière aristocratique au bas de la rue Haxo, tout ça, tout ça…

Je plonge dans la gouttière, la tête la première dans cette immense cavité. Arf ! Voici déjà sous nos yeux ébahis un furlan, un superbe petit furlan ! Le furlan est un petit mollusque doté de roues tout autour du corps et d’une centaine de petits yeux timides, innocents, candides ce qui le rend parfaitement terrorisant.

Je vois à l’instant, surprise extraordinaire, cadeau des dieux, un authentique luard. Un luard ! On n’en n’a plus vu depuis la mort du peintre Géricault (c’est à dire, si ma mémoire est bonne depuis 1824). Géricault qui fut le dernier avant moi à voir un luard et qui l’a si bien aimé. Pourquoi, je vais vous le dire, bande de soiffards.  Ce minuscule félin des gouttières, aveugle et sourd est doté de six pattes et donc de six pieds. Mais pour une raison obscure, dame nature a doté le luard de six chaussettes très élégantes qu’il ne quitte jamais. Or Géricault peignait si mal les pieds que dans son célèbre tableau « le radeau de la méduse », les agonisants du radeau portent tous des chaussettes.

Vérifiez donc…

800px-1 Bobby .J. Bob dans Kosmolitt

Mais revenons au luard. C’est un animal relativement indifférent, très calme. Il se nourrit à l’occasion d’oisillons tombés du nid dans la gouttière, d’insectes et le plus rarement possible, de furlan. Le luard déteste devoir manger du furlan parce qu’il lui faut alors décapsuler toutes ces roues-coquilles, et le furlan, en plus d’être très paresseux, ne retrouve jamais son décapsuleur.  Ce qui me rappelle justement que… mais, ah ! Qu’est-ce que…

Pourtant, il dessinait pas trop mal les mains, ce Géricault

gericault_main_mouche Darcy

Un goutti ! Un goutti constrictor. Un danger de mort ondulant sur le sol métalique de la gouttière, vers moi, toujours plus près. N’écoutant que mon courage de reporter-chien, je détale pour sauver ma vie, je sens le souffle de l’horrible bête me poursuivre, il va m’atteindre, il m’atteint, il me mord, il plante ses terribles crochets dans ma chair, ahhhhh… Ah ben en fait non, arf alors, je me suis rogné une griffe tout seul. Mais je fuis quand même et me voilà bientôt sauf.

Et il s’était entraîné à faire des pieds et des mains

tumblr_l4xs5k5ile1qzn4kzo1_1280 Géricault

Je jette à cette microscopique vipère, à ce gros vers solitaire qui me pourchassait un regard narquois et je lui tire la langue. En réponse, le voilà qui flatule -le goutti éconduit se contracte et produit un bruit de digestion contrariée. Notez bien que j’ai entendu ce genre de cris sortir d’amants bien humains.

Voilà, chers lecteurs, c’est la fin de notre aventure du jour. Vous savez maintenant que les gouttières de Paris sont comme de gigantesques fleurs remplies de pistils qu’une faune abondante vient butiner. Il m’est d’ailleurs arrivé d’offrir un bouquet de gouttière à une belle dame lors d’une rendez-vous galant. C’était il y a des années. Nous nous écrivons encore. C’est dire !

Salut et respect, c’était Bobby .J. Bob au péril de sa vie dans les entrailles perchées de la ville de Paris, pour la rédaction de Kosmo.

Bobby .J. Bob

PS : bien entendu, parfois, notre ami Géricault se fout littéralement du monde et il évite les pieds en prétextant que son héros a les pieds plantés dans une boue quelconque. Pfff…

aktstudie-seilziehenden-manne-gericault pieds

Mots-clefs :, , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

RCD Bgayet-Jijel |
Burberryk |
Ameljerbi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdeross
| Quels sont les éléments qui...
| Lafouinesedanaise