Kosmolitt // Microfiction // Bobby .J. Bob outre-tombe

Kosmolitt // Microfiction // Bobby .J. Bob outre-tombe dans Bobby .J. Bob bobby.j.bob_2

richard_iii_and_elizabeth Bobby .J. Bob dans Kosmolitt

Arf, et même, de profundis clamavi : arf ! Cioran disait « Qu’est-ce qu’un « contemporain » ? Quelqu’un qu’on aimerait tuer, sans trop savoir comment« . Eh bien en ce moment, le reporter-chien que je suis, malgré, mon éthique et ma neutralité journalistique a des envies de meurtre.

Non seulement on martyrise mon Shakespeare mais en plus, on me salit mon Richard III. Des scientifiques auraient retrouvé le squelette de Richard III. Ils auraient, les bougres, prélevés des échantillons de la royale substance avant de faire des tests génétiques avec une descendante -dieu la pétrisse avec irritation- et voilà ces scientifiques tout époustouflés de prétention irrespectueuse qui trompettent qu’ils ont retrouvé Richard III.  Et pourtant, Rabelais nous avait prévenu : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Car d’abord, par le chien, un homme, et surtout un homme comme ce bon Richard, ce n’est pas un bout de squelette. Rien ne subsiste de lui, de son caractère, de ses actions, de la peur et des émotions qu’il inspira, etc.

Mais nos abominables scientifiques -dieu leur écrabouille les roubignolles s’il a un moment de libre-, dieu disais-je, euh non, pardon, ces abominables disais-je avant de m’interrompre théologalement, ces bougres veulent maintenant poursuivre leurs recherches pour redorer le blason de ce monarque. Ils veulent démontrer que la bête était en réalité bien plus aimable que ce que l’on a tendance à croire en lisant Shakespeare qui peignit en son temps un portrait du seigneur en question. Mais enfin, mes bons amis -je dis mes bons amis mais c’est une figure de style, vous n’êtes pas du tout mes bons amis-, détournez-vous de cet affreux projet.

Mon beau Richard, sublime invention shakespearienne, idéal du mal, abomination parfaite, scoliose morale, araignée humaine marchant sur ses contemporains avec une force sourde, avec une puissance équivalente à la faiblesse  tremblante de son corps estropié.

 richard_iii_skeleton_620x350 kosmolitt

Et regardez-moi cette scoliose… Elle est triviale. C’est ridicule et c’est absurde. Aussi, n’écoutant, que mon courage, je me suis rendu outre-tombe pour interviewer ce cher Richard III. De mon trajet, vous ne saurez rien, puisque je n’ai pu acheter le chien qui garde les enfers qu’en lui promettant de ne rien révéler. Mais entre chien, on peut toujours s’arranger. Bref, j’en reviens à peine mais si cette interview ne peut être réalisée en direct (en enfer, on capte mal), je vous prie d’en saisir l’extrême actualité.

rich3.jpg Kosmopolis

Ici, Richard voudrait bien attraper au col un des scientifiques qui prétend jouer avec sa scoliose.

Bobby J Bob : Votre altesse, merci de m’accorder cet entretien, c’est un grand honneur pour moi de vous interviewer.

Richard III :  Entre chiens, on se comprend.

Bobby J Bob : Tiens, en ce qui vous concerne, j’aurai plutôt dit araignée…

Richard III : Non, non, je suis chien, dans le calendrier chinois en tous les cas, je suis tout à fait chien.

Bobby J Bob : Vous aimez l’astrologie, votre altesse ?

Richard III : On s’emmerde ferme ici, alors il faut bien trouver des loisirs.

Bobby J Bob : Votre altesse, étiez-vous moins méchant qu’on le dit ?

Richard III : Pire. Bien pire. Et le premier qui dit le contraire, je l’étrangle avec un petit fouloir en soie, comme dans l’Empire des sens.

Bobby J Bob : Vous tenez à votre réputation ?

Richard III : Je tiens à ma gloire, et je la tiens dans la mâchoire solide des meurtres qu’on m’attribue.

Bobby J Bob : Comme vous parlez bien, votre altesse.

Richard III : Comme vous léchez bien les bottes, Bobby.

Bobby J Bob : Entre chiens, on se comprend toujours.

Richard III : Je l’avais bien dit.

En le quittant, alors que je le remerciais encore chaudement, il me demanda ardemment de mentionner son atroce méchanceté et son inconcevable villénie. En voyant cette émotion friable de vieillard, j’ai un peu douté de cette méchanceté, mais est-ce que vous feriez de la peine à un vieillard, mort qui plus est.

Richard III était donc un abominable salopard et puis c’est tout, et si vous n’êtes pas de cet avis, faîtes semblant ne serait-ce que pour être agréable à cet être chétif et fatigué par une éternité inopportune.

C’était  Bobby .J. Bob en direct d’outre-tombe pour la rédaction de Kosmo.

AD.

Mots-clefs :, , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

RCD Bgayet-Jijel |
Burberryk |
Ameljerbi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdeross
| Quels sont les éléments qui...
| Lafouinesedanaise